Si je ne devais citer qu’un seul sens que j’utilise quotidiennement dans mon activité professionnelle, je nommerai sans hésiter celui de l’intuition du freelance. Ce sens aiguisé qu’il vaut mieux avoir pour le pilotage de son entreprise, mais que l’on met également au service de ses clients. L’intuition, on en a tous, et plus on l’écoute et on y prête attention, plus elle se manifeste ✨ et peut nous apporter bien souvent des jolies surprises. Parfois, elle engendre aussi des situations plus délicates, car nous avons fait un mauvais choix, mais peu importe, cela sert toujours d’apprentissage et on affine pour la prochaine fois. Retour sur les choix que j’ai opérés – notamment grâce à mon intuition – depuis 2019.

Faire le choix d’un nouveau positionnement de mes offres

Sur le blog, j’ai déjà fait état du déclic que j’ai eu à l’été 2019 (vous pourrez retrouver l’article ici) suite à un premier semestre tumultueux 🌊. Il s’avère qu’en 2019 je fêtais aussi les sept bougies de mon entreprise 🎂, le fameux cap des 7 ans. Un événement a déclenché un torrent d’interrogations, de doutes, de remises en question qui ne fut pas simple du tout, mais si je regarde dans le rétroviseur aujourd’hui, 1 an après, je sais que c’était essentiel voire vital 💜.

J’ai donc fait un bilan sur la meilleure version de moi-même que je peux apporter à mes clients, mais aussi et surtout un bilan sur ce que je ne voulais plus ❌ en termes de missions, de profils de clients et de cadence. Il est clair que si on ne se sent pas alignée avec ces deux dimensions, il semble compliqué de s’épanouir pleinement. J’ai décidé de me respecter.

✨ Mon intuition est entrée dans le game : elle m’a hurlé “fais-toi aider” ! CQFD : ne pas rester seule quand il y a des blocages, quand on a besoin que quelqu’un nous aide à nous tirer vers le haut. C’est finalement le discours que je prône depuis 2012 auprès de ma cible, alors autant l’appliquer à moi-même pour commencer. 🤘

La décision fut prise :

  • je refais mon site internet,
  • je me forme,
  • j’élargis mon cercle d’entrepreneurs,
  • et je me tourne vers des personnes inspirantes.

D’août 2019 à mai 2020, j’ai entrepris ces changements jusqu’à la sortie de la version 3 de mon site internet. 9 mois, le temps de couver, pour pondre toute l’introspection réalisée. Ça y est, ma communication est prête pour parler de la meilleure version de mon expertise : un back office 🍋 au top pour les solo entrepreneurs.

Faire le choix d’investir dans mon business

Oui, j’ai déjà fait des investissements pour mon entreprise depuis 2012, mais ils n’avaient pas la même saveur. C’était des investissements classiques 🛒, presque passage obligatoire au démarrage : supports de communication que j’ai réalisés mais que j’ai fait imprimer + réalisation d’un site internet (V1 et V2) sur le plan technique et visuel où j’ai rédigé le contenu + matériel nécessaire à la bonne réalisation de mes missions.

J’avais l’idée très ancrée que je n’avais pas besoin de plus d’investissements : erreur ✋ ! Pas que je fusse en quête permanente du “gratuit”, mais si je pouvais, j’optais plutôt pour cette solution (histoire d’assurer une trésorerie surtout). Erreur, car si on veut de la qualité, il faut investir un minima de l’argent, cela paraît logique, pourtant dans son business il arrive souvent qu’on mette un frein, sans trop savoir pourquoi 😕.

Comme 2019 était une mise à jour de mon logiciel interne d’entrepreneure, c’était le moment de sortir de sa zone de confort, et d’aller plus loin 🔝.

✨ Mon intuition est entrée dans le game à ce moment-là : elle m’a dicté “dépense, tu verras les résultats”. Bon OK, c’est parti !

La décision fut prise :

  • je choisis d’investir en me faisant épauler pour la création du site (je n’avais pas vraiment de connaissances sur les aspects techniques)
  • je décide de me payer une formation de 10 semaines : “Online Business Manager”
  • j’achète un nouveau PC qui est bien plus performant
  • j’investis enfin dans des outils payants qui vont me faciliter la vie (d’ailleurs, le prochain sera un logiciel de gestion comptable –> edito août 2020 : Hello Freebe 👋)

Mon intuition ne s’était pas trompée : dès que je faisais un investissement financier, une nouvelle demande de mission arrivait ! C’était instantané, comme si on me faisait comprendre : “t’inquiète pour ta tréso, on s’en occupe”. Je me suis écoutée, j’ai dépensé, j’ai gagné ✅.

Faire le choix de ne travailler qu’avec des entrepreneurs qui sont prêts

À partir du moment où je décide de m’écouter et de me respecter, la dernière étape pour moi fut de choisir clairement avec qui j’avais envie de travailler. J’ai – comme tout entrepreneur qui pilote son entreprise – défini clairement mon persona 👤 (ou client idéal), mais aujourd’hui j’injecte aussi et surtout mon intuition dans le choix de mes collaborations.

Est-ce que je vais pouvoir apporter de la valeur ajoutée ? Assez de temps et d’investissement ? Est-ce que nos profils semblent bien matcher ? Est-ce que mon prospect est clairement prêt pour travailler en équipe ? Si je ne peux répondre OUI à ces quatre questions, je passe mon tour, et redirige mon interlocuteur vers une personne de mon réseau professionnel 🔄.

Il est donc arrivé, depuis 2019, que j’arrête une collaboration ou que j’en refuse.

Cela paraît incroyable de dire cela, quand on sait par quels doutes je suis passée en 2019. Et pourtant, ce sont mes choix et l’intuition du freelance, qui m’ont conduit jusqu’à cette situation.

Depuis plus d’un mois, date de sortie du site en version 3, j’ai eu trois demandes de collaboration (ce sont des demandes sur du long terme, avec une collaboration quasi quotidienne), et toutes les trois sont piles dans ce que j’avais défini en amont. Alors on peut dire que je récolte – rapidement – les heures de travail que j’ai passées durant 9 mois à partir dans les profondeurs de l’introspection.

⭐ L’intuition du freelance n’est donc pas à mettre de côté et négliger, elle doit aussi vous permettre de vous respecter et suivre votre instinct dans la gouvernance de votre société.